Située à l'ouest de la Bulgarie, la capitale Sofia compte 1,2 million d'habitants. La ville possède de lointaines origines thraces. Elle prit au XVIe son nom en l'honneur de Sainte Sophie. Sous l'occupation turque, elle adopta un aspect oriental, musulman.

Depuis que Sofia est devenue la capitale en 1878, elle a été reconstruite à l'européenne avec de larges avenues et des parcs. Il s'agit d'un grand centre manufacturier et scientifique.

Histoire de Sofia

L'histoire de Sofia, l'une des plus anciennes capitales d'Europe, débute il y a 5000 ans. Son nom a changé plusieurs fois depuis sa fondation. A l'époque des Thraces et des Romains, elle s’appelait Serdica. A l'époque des Bulgares est s’appelait Strédezt pour devenir Triaditza à l'époque de Byzance. En 447, la ville fut entièrement dévastée par les hordes d'Attila, elle a été reconstruite en 807 par les Bulgares. Au Moyen Age, elle fut la seconde ville du pays, à cette époque la première ville était Turnovo. Conquise par les Byzantins en 1018, elle fut ensuite occupée par les Turcs au XIVe siècle. Au XVe siècle, elle fut occupée par les Polonais puis par les Hongrois. En 1829, elle fut conquise par les Russes qui en firent la capitale de Bulgarie en 1878.

Géographie de Sofia

La ville est située dans une plaine entre les Balkans et le massif du Vitosha. Elle est traversée par deux rivières, la Vladoya et la Perlovets. Toutes deux se jettent dans l'Iskar qui coule à quelques kilomètres de la ville. L'église byzantine de Sainte Sophie est à l'origine du nom Sofia. De cette église du XIe siècle, il ne reste que des ruines que l'on peut encore voir. La démographie a été très importante à Sofia et la ville s'est fortement étendue vers les pentes du Vitosha. Les larges boulevards de la nouvelle ville contrastent avec les rues étroites de la ville base. De nombreuses industries mécaniques, textiles, alimentaires, et de construction électrique sont implantées dans et à la périphérie de la ville.

La vie à Sofia

Sofia est une ville pleine de contrastes. Sur une même rue, on peut retrouver un immense immeuble de luxe et en face une maisonnette à l’abandon. Les trottoirs en pavés sont souvent délabrés. Sofia était historiquement une une «ville verte», appréciée pour ses espaces verts et pour son aménagement de territoire, mais la spéculation immobilière a fait perdre à la ville une partie de son charme. La ville est mal gérée et manque de propreté, notamment avec son problème de chiens errants.

 

Dans les autres rubriques

Attractions touristiques de Sofia

Régions et villes de Bulgarie

Ressources utiles

200 prestataires francophones pour les affaires et l'expatriation en Bulgarie

Les guides sont également disponibles pour la Slovaquie, la Roumanie et la République tchèque

Publications sur la Bulgarie